Le fait que la vie se passe en fonction du destin, lequel est déterminé par Allah, est une grâce et une merveilleuse manifestation de Son nom Tout Miséricordieux, Très Miséricordieux. Les croyants, qui connaissent la joie et la patience lorsqu’ils sont confrontés à des difficultés, savent qu’Allah a créé toutes choses pour une bonne cause et conformément à Sa volonté.

C’est Lui Qui détient les clefs de l’inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu’Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite. (Sourate al-An’am, 59)

Etant donné que les êtres humains sont liés par le temps, ils peuvent seulement interpréter les évènements qu’en les regardant à différents moments. Incapables de prédire le futur, ils ne voient pas toujours la beauté et le but d’un évènement particulier sur un long terme. Mais Allah, Qui a créé le temps et Qui n’est pas lié par celui-ci, voit de l’extérieur du temps les vies de tous les êtres. Ainsi, le destin est la connaissance d’Allah de chaque évènement présent, passé et futur en tant qu’un seul moment. En d’autres termes, les évènements futurs sont seulement inconnus pour les humains. Le passé, le présent et le futur ne font qu’un à Ses yeux, puisque le temps, qui est une invention humaine, ne s’applique pas à Lui. Les êtres humains apprennent seulement de ces évènements qu’après les avoir éprouvés.

Ceux qui croient au destin sont patients dans toutes les situations et éprouvent du réconfort en sachant que tout se passe selon Sa volonté : Nul malheur n’atteint [l’homme] que par la permission d’Allah. Et quiconque croit en Allah, [Allah] guide son cœur. Allah est Omniscient. (Sourate at-Tagabun, 11) Les incroyants, qui n’ont aucune connaissance du destin, endurent une grande anxiété, du stress et du mécontentement – ce qui est totalement différent pour les croyants qui savent qu’ils sont entourés de la miséricorde infinie d’Allah et que chaque chose se produit pour une bonne raison.

Les croyants peuvent rencontrer de l’inquiétude et des difficultés comme par exemple la perte de leurs biens. Ils peuvent aussi se sentir faibles physiquement, être malades, blessés ou pire encore, perdre un être cher. Mais ils acceptent ces épreuves qui sont pour eux de merveilleuses manifestations de Son nom Tout Miséricordieux, Très Miséricordieux. Ils se rendent compte que leur caractère moral dans de telles situations a une grande valeur à Ses yeux. Ce plaisir, qui appartient seulement aux croyants, leur permet de faire face à toutes sortes de difficultés sans pour autant éprouver des sentiments de tristesse, de stress, de souffrance, de panique ou de peur qui sont communs chez les incrédules. Allah transformera leur mal apparent par un bien et les récompensera à la fois dans ce monde et dans l’au-delà pour leur patience et leur endurance : [...] Et jamais Allah ne donnera une voie aux incroyants contre les croyants. (Sourate an-Nisa, 141) Ceux qui font confiance et comptent sur Allah n’éprouveront plus aucune crainte et de tristesse.
Ceux qui disent : “Notre Seigneur est Allah” et qui ensuite se tiennent sur le droit chemin. Ils ne doivent avoir aucune crainte et ne seront point affligés. (Sourate al-Ahqaf, 13)

Non, mais quiconque soumet à Allah son être tout en faisant le bien, aura sa rétribution auprès de son Seigneur. Pour eux, nulle crainte, et ils ne seront point attristés. (Sourate al-Baqara, 112)

En vérité, les bien-aimés d’Allah seront à l’abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, ceux qui croient et qui craignent [Allah]. Il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d’ici-bas tout comme dans la vie ultime. - Il n’y aura pas de changement aux paroles d’Allah -. Voilà l’énorme succès ! (Sourate Yunus, 62-64)

Allah révèle aussi que ceux qui croient et se soumettent à Lui se sont emparés de l’anse la plus ferme qui ne sera jamais rompue.
Et quiconque soumet son être à Allah, tout en étant bienfaisant, s’accroche réellement à l’anse la plus ferme. La fin de toute chose appartient à Allah. (Sourate Luqman, 22)

Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au rebelle [at-tagut] tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient. (Sourate al-Baqara, 256)
Le caractère avide, joyeux et fort que les croyants affichent face aux difficultés et à l’inquiétude vient de leur croyance en Allah, au destin et à l’au-delà ainsi qu’à leur soumission à Lui. Les messagers et les croyants sincères sont de grands exemples d’une telle soumission et d’une telle force. Parmi ces personnes se trouvent les sorciers de Pharaon qui ont accepté la religion du Prophète Moïse (psl) et qui, plus tard, ont été menacés de mort par le Pharaon.

Pharaon a essayé de conduire ces croyants en dehors du droit chemin en les menaçant par la torture et la mort. Il pensait que son armée et sa démonstration de force les démoraliseraient, mais ils lui ont répondu qu’ils craignaient et respectaient seulement Allah vers Qui ils se sont tournés. Ainsi, ils ont refusé d’abandonner la confiance et la soumission à Allah que leur foi leur a données.
Alors Pharaon dit : “Avez-vous cru en lui avant que je ne nous y autorise ? C’est lui votre chef qui vous a enseigné la magie. Je vous ferai sûrement, couper mains et jambes opposées, et vous ferai crucifier aux tronc des palmiers, et vous saurez, avec certitude, qui de nous est plus fort en châtiment et qui est le plus durable.” “Par celui qui nous a créés, dirent-ils, nous ne te préférerons jamais à ce qui nous est parvenu comme preuves évidentes. Décrète donc ce que tu as à décréter. Tes décrets ne touchent que cette présente vie. Nous croyons en notre Seigneur, afin qu’Il nous pardonne nos fautes ainsi que la magie à laquelle tu nous as contraints.” Et Allah est meilleur et éternel. (Sourate Ta-Ha, 71-73)